Vous avez reçu une confidence au sujet d’un incident ?

Prenez au sérieux ce qu’on vous confie.

Un comportement de harcèlement ou de violence à caractère sexuel, peu importe les circonstances, est inacceptable. Ses répercussions sur la victime peuvent être importantes, même si elle ne semble pas affectée. Ne minimisez pas les faits, ne les tournez pas en dérision et ne critiquez pas la personne qui se confie.

Interdisez.

Faites savoir à la victime qu’elle ne doit pas accepter une agression. Un comportement de harcèlement ou de violence à caractère sexuel, peu importe les circonstances, est inacceptable.

Référez et accompagnez.

Invitez la victime de l’agression à consulter les professionnels du Bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH) en la rassurant : ils sauront, en toute confidentialité, l’écouter, la conseiller, la soutenir, l’accompagner et lui proposer des solutions pour régler la situation pénible qui l’affecte. Offrez- lui de l’accompagner au BIMH ou de téléphoner avec elle.

Vous étudiez à HEC Montréal ?

Consultez le Bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH) ou les Services aux étudiants pour du soutien et de l’accompagnement.

Vous êtes membres du personnel ?

Consultez le Bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH) ou la la Direction des ressources humaines avant d’agir.

Vous êtes une personne en position d’autorité ?

Vous avez la responsabilité de faire cesser le harcèlement et, selon les circonstances, HEC Montréal doit offrir son soutien. Au besoin, consultez le Bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH) ou la Direction des ressources humaines avant d’agir.